Traduction : Mythes et Idées fausses sur l'accessibilité

Ca faisait un bail que je n’avais rien traduit, même si ce n’était pas l’envie qui m’en manquait…
J’ai donc trouvé 2-3h et suis ravie de vous donner à lire la traduction de l’article de Roger Johansson, intitulé Accessibility mythe and misconceptions et initialement publié le 25 mai 2005 sur 456bereastreet.
En complément à cette traduction, je traduirai ensuite l’article en forme de piqûre de rappel de Roger, intitulé "Why standards still matter" et publié le 19 septembre 2006 sur Vitamin.
En attendant, j’espère que la lecture de cette première traduction vous sera agréable, et vos commentaires et compléments d’information seront comme toujours bienvenus !


Début de la traduction (article d'origine ici)

Lentement mais sûrement, l’accessibilité entre dans les consciences. Vous pouvez lire des articles sur le sujet sur les sites généralistes et dans les journaux imprimés. Ici en Suède, vous pouvez même vous informer sur l’accessibilité du web en lisant la face arrière des briques de lait. Que l’accessibilité attire de plus en plus l’attention est une excellente chose, mais il s’agit malheureusement souvent d’informations erronées ou trompeuses.

Les idées fausses sur l’accessibilité sont légion. Le pire c’est qu’il est fréquent de voir des gens essayer de tirer parti de la faible connaissance de l’accessibilité chez les responsables de sites web. C’est une mode répugnante sur laquelle j’ai écrit un article il y a quelques temps intitulé "Les Charlatans de l’accessibilité".

J’aimerais parler d’une partie de ces fausses idées, et essayer de fournir des informations pour mieux comprendre pourquoi ces mythes sont des mythes. N’hésitez pas à l’utiliser comme une liste de contrôle quand vous expliquez l’accessibilité du web à quelqu’un. Si vous êtes un acheteur, utilisez là pour poser les bonnes questions aux prestataires qui voudraient vous vendre des compétences en accessibilité.

L’accessibilité, c’est que pour les aveugles

Bien qu’il soit vrai que les aveugles et malvoyants représentent une part importante du groupe cible et sont parmi ceux qui en bénéficient le plus, l’accessibilité du web c’est bien plus que rendre l’information accessible aux aveugles. Bien plus.

L’accessibilité, c’est construire des sites web qui fonctionnent quelques soient le navigateur et le système d’exploitation que vous utilisez, et quel que soit le handicap que vous pourriez avoir. Il s’agit de respecter les besoins et préférences personnelles différents de personnes différentes. Tout le monde n’utilise pas le web de la même manière, ni avec le même équipement.

Les sites web accessibles maximisent leur nombre de visiteurs potentiels et sont plus faciles à utiliser pour tout le monde, handicapé ou non. Ceci inclut les robots des moteurs de recherche, des visiteurs aveugles ou sévèrement malvoyants que vous ne voulez définitivement vraiment pas empêcher d’accéder à votre site.

Les sites web accessibles sont moches et ennuyeux

Oui, certains le sont définitivement clairement. Il y a aussi des millions de sites web complètement inaccessibles qui sont ternes et sans vie. L’accessibilité en elle-même n’a rien à voir avec le fait qu’un site soit ennuyeux et moche, ou non. Un manque de compréhension de ce qu’est l’accessibilité et de comment créer un site web accessible peut, d’un autre côté, donner naissance à un site assez peu plaisant visuellement.

L’accessibilité ne veut pas dire enlever toutes les couleurs et les images. Cela veut dire en revanche qu’il faut penser à l’utilisation de la couleur et fournir des contenus alternatifs pour les images et autres éléments graphiques qui fournissent de l’information ou une fonction (NdT : navigation, validation, etc.).

Moche ou pas, quelle que soit l’apparence d’un site web, la plupart du temps c’est le contenu qui est réellement le plus important. Peut-être pas pour le propriétaire du site et probablement pas pour le webdesigner, mais certainement pour les visiteurs du site.

L’accessibilité, c’est cher et difficile

Transformer un gros site complètement inaccessible en un site aussi gros mais accessible peut dans certains cas s’avérer être difficile, coûteux et prendre du temps, c’est vrai. Mais si vous savez comment fonctionne l’accessibilité et faites les choses correctement du premier coup, les coûts impliqués sont assez négligeables. De plus, vous réduisez significativement le risque d’avoir à reconstruire tout le site après quelques années, par exemple si les technologies des navigateurs ont trop changé ou si la législation le requiert.

Construire un site web accessible vous fera économiser de l’argent au long terme.

Malheureusement, il est encore rare que les professionnels du web aient les compétences adéquates en accessibilité web, et il se peut que le véritable problème soit en fait de trouver un prestataire qui les aient.

Fournir une version texte est suffisant

Certains croient que s’ils fournissent une version texte de leur site web ils n’ont pas besoin de rendre leur site principal accessible. C’est faux.

Les versions texte sont une mauvaise idée, et ce pour plusieurs raisons :

  • Souvent, elles n’ont pas toutes les informations et fonctionnalités que le site principal propose,
  • Elles posent des soucis avec les moteurs de recherche puisque le contenu n’est pas dupliqué : quelle version devrait être servie aux visiteurs venant de moteurs de recherche ?
  • Les versions texte ghettoïsent leur audience cible, les personnes avec handicap.
  • Il peut être difficile de trouver le lien vers cette version texte.
  • Il n’y a aucune garantie que la version texte soit accessible.

De plus, un site qui propose uniquement une version texte a encore plus de chances d’être inaccessible à beaucoup de visiteurs qui n’ont pas de handicap : par exemple, n’importe qui utilisant un navigateur alternatif, qui a désactivé JavaScript, ou qui n’affiche pas les images. Et pour les robots des moteurs de recherche. Pourquoi ? Parce que les développeurs de ce site peuvent être tentés d’ignorer toutes les directives et bonnes pratiques de l’accessibilité pour la version principale du site puisqu’ils ont une version texte supposément accessible.

Uniquement si tout le reste échoue, une version texte alternative peut-être acceptable. Mais j’ai du mal à imaginer un tel cas de figure.

Personnalisation et synthèse vocale

Bien qu’offrir des options de personnalisation (comme par exemple rendre possible le changement des couleurs du fond ou du texte, les tailles de typo, etc.) soit une bonne chose, ces options sont malheureusement souvent, tout du moins en Suède, utilisées comme excuses pour ne pas régler les problèmes fondamentaux d’un site web. Il y a beaucoup de sites qui proposent des possibilités de personnalisation inutiles, inutiles parce que les fondations sont si fragiles qu’être capable de changer quelques couleurs et augmenter la taille du texte ne rendra le site que très marginalement plus accessible.

Au fait, augmenter la taille du texte est quelque chose que n’importe qui utilisant le web est capable de faire sans que le site ne fournisse de fonction spécifique dans ce but. Même Internet Explorer pour Windows peut le faire si vous changez les préférences dans ce sens. Informer les visiteurs sur comment effectuer ces changements n’est probablement pas assez, mais si plus de sites rendaient cette information disponible plus de gens connaîtraient cette possibilité.

Offrir des options de personnalisation n’est pas une mauvaise chose à faire. Au contraire, c’est une très bonne chose. Mais ce n’est pas la première à faire quand vous améliorez l’accessibilité d’un site web. Il vaut mieux s’assurer que le site a une base solide et saine sur laquelle construire.

Quelques sites ont une fonction qui permet au visiteur d’écouter le contenu. C’est une addition intéressante qui peut être utile pour un certain groupe de visiteurs, mais un gadget pour tous les autres. Tout comme pour les options de personnalisation de l’apparence visuelle, il n’y a rien de mal à offrir une telle fonctionnalité. Cependant, il vaut mieux résoudre les problèmes basiques d’abord et ensuite dépenser le temps et l’argent restant sur les fioritures.

Intéressant. Je veux en apprendre plus.

Super ! En savoir plus vous aidera à naviguer parmi les fausses idées et informations, et vous permettra de prendre de meilleures décisions.

Voici quelques excellentes ressources pour toute personne qui voudrait en savoir plus sur l’accessibilité du web.
(NdT : les liens qui suivent sont tous en anglais)

  • Web Content Accessibility Guidelines 1.0
    Les directives en vigueur du W3C, qui expliquent comment rendre le contenu web accessible à tous les utilisateurs.
  • Access Matters
    Un site qui utilise des quiz pour explorer les techniques et bonnes pratiques de l’accessibilité du web.
  • http://www.accessify.com/
    Une collection de ressources utiles, de liens vers des sites sur l’accessibilité, un forum de discussion, et plus encore.
  • Building Accessible Websites
    La version en ligne du livre très détaillé de Joe Clark sur l’accessibilité. Mieux encore, achetez le livre.
  • Dive Into Accessibility
    Un livre en ligne qui explique pourquoi et comment rendre votre site web plus accessible.

Commentaires