Traduction : J'ai appris tout ce que j'ai besoin de savoir sur le Webdesign en regardant Oz

Après avoir lu cet article de Brian Alvey sur ALA, je me suis dit qu’il fallait que je le traduise : le titre est accrocheur d’une part, et en plus les « leçons » décrites sont assez justes et plutôt drôles…
Je vous laisse juger sur pièces…
Note : c’est l’occasion de créer une nouvelle catégorie : Traductions !


Début de la traduction (article d’origine ici)

Diffusée sur HBO entre l’été 1997 et le début de l’année 2003, Oz est la série carcérale préférée des spectateurs. En réfléchissant sur ces mêmes années dans ma carrière de web designer, je vois des parallèles considérables. La plupart des leçons que j’ai apprises en regardant Oz et en designant des sites web sont trop similaires pour que ce soit une coïncidence.

Apprenez à prospérer dans la contrainte

La première chose que les nouveaux web designers comprennent c’est que le web n’est qu’une question de compromis.

S’ils viennent de l’univers du print, on leur donne une boîte de 216 crayons, une liste d’une demi-douzaine de polices disponibles et une limite de 72dpi de résolution. Une fois le choc passé et qu’ils s’habituent à vivre dans ces limites, ils rencontrent le poids des pages, un support arbitraire des standards, et les hacks CSS.

S’ils sont développeurs, ils apprennent que les serveurs web ont été construits pour oublier les navigateurs après chaque visite unique d’une page, et que la plupart des contrôles de formulaires qu’ils connaissent et aiment (comme les combo box) ne sont pas disponibles en HTML.

À la conférence GEL de l’année dernière, Stuart Butterfield fit une présentation fantastique sur les contraintes et leurs effets sur la créativité. Il lança la compétition 5k en 2000, mettant au défi les développeurs web de créer les sites web les plus innovants et les plus étonnants en utilisant des fichiers qui pesaient globalement moins de 5,120 bits.

Butterfield expliqua que les contraintes peuvent se trouver partout dans la musique, l’architecture, la poésie, et le design. Ajouter des contraintes à un projet motive les artistes à trouver des solutions plus créatives au problème donné de design. Des contraintes extrêmes telles que « tournage en 48h », « écriture de nouvelle en 3 jours », « Bush en 30 secondes » et le concours 5k peuvent amener les artistes à des créations extrêmes.

Chaque nouveau design web est la solution d’un problème de design qui peut être résumé en une série de questions de contraintes : quel est mon public ? Qu’est-ce que j’essaye de leur faire faire ? Qu’est-ce que je veux qu’ils ressentent à propos du site ? Quels navigateurs et plateformes sont notre cible ? Puis-je utiliser flash ?

Quand Jeffrey Zeldman examina la compétition 5k dans un article précédent sur ALA, il découvrit que « les limitations sont le sol dans lequel pousse la créativité ».

Craignez l’isolement

Quand vous êtes déjà en prison pour la vie sans aucune chance de libération sur parole, que peuvent-ils vous prendre d’autre ?

Ils peuvent vous menacer de vous envoyer en isolement et éliminer tout contact humain.

Internet n’est qu’une question de connexion. On devient dépendant de cette impression d’être « relié » et les crises d’angoisse comblent les espaces vides entre les opportunités de vérifier ses e-mails. Pour une grande partie des gens qui passent leur vie à bloguer, tchatter, envoyer des e-mails et construire des sites web, la vie débranchée ne vaut pas le coup d’être vécue.

La punition ultime c’est d’être déconnecté.

Jouez sur vos forces

Chaque semaine ou à peu près je reçois un mail de quelqu’un qui me demande comment ils peuvent avancer dans le business du web. J’imagine que c’est parce qu’ils ont déjà contacté quelqu’un d’autre mais n’ont pas obtenu une réponse assez rapidement et qu’une date limite d’admission à la Fac s’approche dangereusement.

Alors je leur réponds : trichez, truquez le paquet de cartes à votre avantage, utilisez vos talents personnels et uniques dans le web.

Si vous êtes un vendeur de chaussures et que vous voulez percer dans le monde des jeux en ligne, ne commencez pas comme un développeur Java novice avec des développeurs Java experts. À moins d’avoir une capacité de mutant qui vous aidera à grimper les pentes ardues de l’apprentissage du Java, vous serez écrasé. Prenez plutôt une place de commercial dans une petite boutique web quelque part et absorbez les connaissances du reste de l’équipe afin d’être au courant de ce qui peut ou ne peut pas être fait sur le web.

Ne commencez pas tout en bas. Commencez aussi haut que vous le pouvez et faites des mouvements latéraux dans votre carrière.

Je ne serai jamais le meilleur artiste ou le meilleur développeur dans une salle pleine de webdesigners mais je suis plutôt polyvalent. Donc, si je dois être en compétition avec des gens créatifs, j’essayerai de les battre techniquement. De la même manière, si je suis en compétition avec des gens techniques, je ferai de mon mieux pour les assommer du côté créatif.

Dans Oz, les gens qui avaient accès au pouvoir étaient ceux qui avaient fait la meilleure utilisation possible de leurs talents et attributs uniques.

Distribuez des échantillons gratuits jusqu’à ce que vos utilisateurs soient accros

Que ce soit l’héroïne dans Oz ou une parade incessante de CD-ROM offrant 61.034.8 heures gratuites d’AOL 9.0, rien ne diminue plus la réticence du consommateur à essayer quelque chose de nouveau que de recevoir un échantillon gratuit. Ce qui n’est pas surprenant c’est qu’annuler votre abonnement gratuit à un service en ligne requiert généralement de passer par un programme en 12 étapes.

Microsoft a converti une bonne portion de la base client de Netscape en offrant Internet Explorer comme une alternative gratuite. Quand les choses ne bougèrent plus assez vite pour eux, ils accélérèrent la chute de Netscape en faisant d’Internet Explorer une partie intégrante de leur système d’exploitation dominant Windows et en signant un accord pour faire de IE le navigateur par défaut pour des milliards d’utilisateurs d’AOL.

Parce que des produits comme les logiciels ou les souscriptions à des newsletters par e-mail n’ont pas le même coût fixe pour le producteur que les produits dans le monde réel comme l’essence ou les vêtements, il est plus facile d’offrir des essais gratuits ou de vendre moins cher que la compétition en ligne.

Ne soyez pas trop attaché à qui que ce soit parce qu’il pourrait ne plus être là la semaine prochaine

J’ai appris celle-là quand je travaillais comme CTO (littéralement : Officier Chef de la Technique) au crépuscule des années dot com [NDLT : la fin de la bulle internet] et que nos contacts de revendeurs changeaient presque tous les jours.

Quand le business tournait bien, les développeurs web sautaient d’une compagnie à l’autre, accumulant augmentation après augmentation. Quand le business tournait mal, ils étaient virés.

Heureusement, dans Oz (et dans la vraie vie), il y a eu un noyau de personnages qui étaient considérés comme trop importants pour être éliminés.

Couchez avec toutes les personnes que vous rencontrez afin d’avoir quelque chose à raconter au déjeuner

Oh, attendez, j’ai appris celle là en regardant Sex and the City et elle n’a pas grand-chose à voir avec le web design. Mea culpa.

Commentaires