Nous avons beaucoup parlé, de films, de taf, de gadgets… et de Paris Web.

L’envie ne nous avait jamais manqué de s’y retrouver tous les ans, le plaisir grandissant même chaque année, chaque nouvelle édition amenant son lot de nouvelles rencontres et découvertes.
Mais ce trajet nous donna aussi l’occasion de réaliser que le besoin (et l’envie) d’un événement “équivalent” dans le “Sud” se faisai(en)t pressant(s).

Dans les toutes dernières minutes de Paris Web, galvanisés par l’ambiance et les 2 derniers jours passés ensemble, nous avons projeté Loic sur la scène (lui attribuant de facto et un peu malgré lui le rôle de leader de cette aventure) pour tester la température de l’eau.
Devant l’enthousiasme provoqué par cette question/annonce (j’ai revu la vidéo et ça fait chaud au cœur), nous avons su que les choses ne s’arrêteraient pas là…

Ainsi était né Sud Web

Et effectivement, depuis 6 mois, ça n’a pas arrêté… :)
Choix d’une ligne éditoriale, création d’une identité graphique, appel aux orateurs, tri dans les propositions, établissement du programme, mise en place du site web, choix logistiques, calculs de “rentabilité”, demandes de devis, réflexion sur les goodies et autres supports… et croyez-moi j’en passe…

Des moments forts, des clashs, des fous rires, l’impatience de vous surprendre et de partager cette journée avec vous.
Des douzaines de petits détails qu’on avait pas envisagés, des questions inattendues à la pelle, des décisions parfois dures et parfois évidentes, l’envie de faire bien pour que Sud Web soit une aventure qui se répète tous les ans.

Pour aboutir lundi dernier a l’ouverture des inscriptions, un grand moment de trépignation pour tous, la presque-concrétisation de tout ce travail, cet engouement, cette passion.

Reste maintenant à attendre, aussi patiemment que possible, que les inscriptions se remplissent, pour qu’on puisse enfin dire “go” aux prestas et peaufiner les derniers détails.

Et patienter encore, jusqu’au 27 mai, pour vous voir et profiter ensemble des conférences.

Et quand le week-end se terminera, que chacun retournera à sa vie “normale”, la tête remplie de ces moments, enfin se poser et savourer l’aventure que nous nous serons permis mutuellement, vous et nous, de partager…

Savourer… pendant quelques minutes.
Puis, espérons-le…, il faudra reprendre le travail sur Sud Web pour l’édition 2012… :)